jeudi 16 mai 2013

SHIKOKU : S'EQUIPER POUR LA RANDONNEE, MES CONSEILS


De futurs randonneurs m'ont demandé ce qu'il faut emmener pour marcher à Shikoku donc voici le détail du contenu de mon sac, amélioré suite à ma première expérience de l'an passé :
 


L'équipement général :
- sac à dos : pas trop lourd, confortable, poches pour avoir accès à l'eau sur les côtés, avec ceinture pour que les hanches portent une partie du poids et aident le dos
- bonnes chaussures : bien se faire conseiller en décrivant au vendeur le type de sols rencontrés, les conditions climatiques, etc.
- une veste de pluie légère
- petite serviette : sert à éponger la sueur du visage et du cou au Japon, mais aussi en cas d'absence de serviette dans un logement ou en cas de baignade improvisée

Les vêtements habituels :
- pantalon, short, etc. (l'idéal étant un pantalon dont on retire un étage pour le transformer en short)
- t-shirts
- un pull pour les soirées
- sous-vêtements confortables
- des chaussettes de randonnée
- souliers légers si on ne veut pas être obligé de remettre les chaussures de marche le soir dans le logement ou pour sortir souper (dîner pour les amis français)

L'équipement propre à Shikoku :
(ceci est ce que j'ai choisi de porter ; pour plus d'infos sur la tenue complète, lire aussi : Shikoku : Temple n° 1 et équipement du Henro)
- veste blanche du Henro (hakui ou byakue)
- sac de tissu du Henro (zudabukuro)
- le livre de calligraphies (noukyouchou ou nokyocho)
- le guide des 88 temples (avec détail des routes, auberges, arrêts de bus, gares, etc.)
 
Les vivres :
- eau (et boissons de sportifs style Aquarius si vous aimez ça) : la Japon regorge de distributeurs donc moi j'ai toujours une petite bouteille de chaque sur moi et je remplace une bouteille dès que je sens que la précédente arrive à sa fin
- barres de céréales : mes préférées sont celles de Taste of Nature. Elles sont produites au Canada (http://fr.tasteofnature.ca/produits/) - merci à Pit et Malolo pour la découverte - mais on en trouve en Europe
- fruits secs,  banane, etc. (tout ce qui vous donne de l'énergie en cas de coup de mou, mal de tête...)

Mais aussi (les indispensables) :
- trousse de toilette à réduire au strict minimum
- répulsif pour insectes (style Mustimug Tropical Maxx)
- crème solaire
- lunettes de soleil
- chapeau / casquette
- gel désinfectant pour les mains
- pansements pour ampoules (style Compeed)
- un adaptateur pour recharger son appareil photo le soir
- carnet de notes et de quoi écrire
 
Voilà, si d'autres marcheurs ont des conseils supplémentaires, n'hésitez pas à commenter et je complèterai la liste mais moi je m'en sors avec ça. Il faut faire léger. Et surtout investissez dans un bon sac à dos confortable qui répartit bien le poids sur votre dos. Et ayez de bonnes chaussures, rôdées au préalable. Si vos pieds sont abîmés, vous n'irez pas loin malgré le meilleur équipement du monde...

Edit (automne 2013) : après 2 randonnées à Shikoku, j'ajoute à cette liste un autre élément testé la dernière fois et que j'emmènerai pour Shikoku 3 : Akiléïne Sports Crème NOK Anti-frottements. Disponible en pharmacie et parapharmacie, ce produit permet de se protéger des frottements endommageant la peau. On en met avant d'enfiler ses chaussettes et cela évite la formation de rougeurs et d'ampoules en assouplissant et renforçant les capacités de défense de la peau.

 

11 commentaires:

  1. Merci pour la liste.
    Pas longue en effet ! Et c'est tant mieux !
    Autrement dit, il va falloir que j'aille me mettre en quette de chaussures pour les roder et d'un sac à dos (genre 30 litres non ?). Mon vieux Millet pèse une tonne et il est immense .
    zazamau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De bonnes chaussures déjà rôdées et un sac qui ne te blesse pas les épaules et le dos sont en effet indispensables.

      Pour la taille du sac, il faut voir si tu dois porter des affaires pour plusieurs jours ou si vous revenez chaque soir au même logement. Autrement le Japon travaille sur le parcours de Shikoku 3 (pour octobre 2013) et précisera ça en temps voulu.

      Tu peux peut-être attendre les soldes de cet été...

      Supprimer
    2. Oui le plus important les chaussures et le sac.
      Dans les petits plus : les batons de marches si il y a beaucoup de montée (et meme si le tac tac dérange ces damed et là aussi de l'entrainement avant pour bien s'en servir et les régler), pour les tee-shirt pour avoir testé les deux je préfère ceux de sport (style running) léger et qui sèche vite.

      Supprimer
  2. Nous, dérangées par vos "tac tac" dans les côtes sur le bitume ? Mais nooon... ;o)

    Oui, bonne remarque pour les t-shirts aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Pour les tee shirt, je n'ai jamais essayé ceux de sport, je suis très coton , j'ai peur des tissus autres à cause des allergies mais je vais peut être en acheter un pour tester!
    Les bâtons de marche, je me vois mal les tester en allant au boulot (2,5km en terrain presque plat). Je n'ai jamais marché avec des bâtons (à tester peut être aussi!)

    RépondreSupprimer
  4. Ces T-shirts sont vraiment très très pratiques rien que pour le fait qu'ils sèchent très vite, qui plus est ils sont très légers et pas cher.
    Dimanche lors de mon départ, j'ai pris une rincée à Kochi, je pouvais essorer mon t-shirt, pourtant au bout d'une heure j'étais sec. :-)
    C'est certes moins élégant mais en rando, je vise le pratique avant l'esthétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si tu es élégant... Ah la la ces hommes ;o) Grâce à ces couleurs variées, nous avons bien retrouvé notre nounours vert et notre dragon bleu (et Kenji a traîté Keitaro de joueur de baseball quand il était en blanc avec les lignes rouges... hi hi hi).

      Supprimer
  5. Comment ça, dérangées par le tactac.. d'abord, c'était moi qui clopinait l'an dernier, quand ils ne m'entendaient plus, c'est qu'ils m'avaient semée!
    Oui j'attends plus de précisions pour aller acheter le sac, je misais sur le 50 litres mais si on revient à la base tous les jours, le 40 suffira peut être

    RépondreSupprimer
  6. Espadrilles, pas de bâtons (on dirait des skieurs qui ont oublié leurs skis), béret basque, sifflet (mine de rien c'est utile parfois), furoshiki pour la seule nuit hors de Matsuyama, lunettes de soleil pour faire touriste, café soluble, et nez au vent pour repérer les kinmokusei.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ouiii : les kinmokusei, que ça sent bon !

      Supprimer
  7. Un commentaire supplémentaire sur le choix du sac, au moment où mon frère part randonner en Alaska... D'expérience, il y a des trucs qui me paraissent utiles : structure et sangles confortables, respiration du dos (ventilation par le fait que le sac n'est pas collé au dos), petites poches latérales sur la sangle des hanches, filets latéraux pour l'eau, housse de pluie...
    Lire par exemple :
    http://www.trackandnews.fr/2014/08/test-sacs-a-dos-millet-respiration-20-et-lafuma-fastlite-25-confort-et-legerete-pour-de-la-randonnee-rapide/

    RépondreSupprimer